EXCLU

Shake This Out – Une histoire urbaine de la salutation

Cet article n'est pas issu du magazine Society.
Il est exclusivement réservé à society-magazine.fr.
Cantonné pendant des années à la rue, le shake, cette manière chorégraphiée de se saluer est entrée dans les mœurs au point de toucher l’ensemble des couches de population. Ce documentaire vous explique l’engouement planétaire autour du hand shake, son incroyable créativité et ce qu’il dit de nous. En exclusivité sur Society.
Anwan Glover aka Slim Charles dans The Wire.
Anwan Glover aka Slim Charles dans The Wire.

À l’origine, serrer la main était une preuve de confiance. Offrir sa main ouverte pour montrer qu’on ne portait aucune arme. Aujourd’hui, tout le monde se “shake”.

Comment et pourquoi un geste anodin créé par les esclaves noirs au XVIIe siècle, puis symbole des rues des ghettos noirs, du rap et du sport US, est finalement parvenu à s’inviter à la cérémonie d’investiture de Barack Obama à la Maison-Blanche ?

Ce poing contre poing d’Obama raconte une longue histoire culturelle, difficile à imaginer tant les chorégraphies manuelles qui ritualisent aujourd’hui nos échanges se sont émancipées.
C’est le même poing que levait les Black Panthers dans les années 60 pour appeler à la fin de la ségrégation raciale dans l’Amérique.
Ils ont reçu en héritage le signe des esclaves émancipés qui voulait montrer au monde que leur poignet n’était plus enchaîné. Tout vient de ce geste symbole de liberté arrachée. Une forme de communication non verbale que l’on va retrouver à toutes  les étapes de l’émancipation des Noirs américains. 

Affiche_Shake_This_Out

Plongez au cœur d’un road movie qui interroge différentes figures de Washington, avec notamment  le rappeur et acteur américain, Common, récemment récompensé d’un Golden Globes et Oscar de la meilleure chanson originale Glory avec John Legend pour le film Selma.
Shake This Out  est un résumé de l’Amérique d’aujourd’hui. Dans une ville qui concentre tous les lieux de pouvoir. Celle de toutes les musiques noires mais qui fut, pendant longtemps, assez peu réceptive au hip-hop, le style qui a popularisé le “shake”. 

Un film de Julian Nodolwsky et Joachim Barbier
Production : SoFilms et Step by Step Productions
avec la participation de France 4
Durée : 52’