Interview

Fuzati: “On ne m’invitait déjà pas tellement à sortir, tu sais…”

Avec son Klub des Loosers, Fuzati s'apprête à sortir un nouvel album fin avril. Pour une fois, niveau absurdité, le monde s'est mis à son niveau. Interview mitraillette.

Bonjour Fuzati. Et si tu nous donnais ton top 3 des meilleures excuses que tu vas utiliser pour sortir? 

Acheter des pâtes, du papier toilette et du Doliprane.

C’est quand la dernière fois que tu as été privé de sortie, et pourquoi? 

On ne m’invitait déjà pas tellement à sortir, tu sais…

À quelle heure programmes-tu ton réveil le matin? 

Mon réveil-matin réclame ses croquettes vers 8h. C’est plutôt réglo.

Comment décrirais-tu ta journée de télétravail?

Pour les musiciens, c’est l’occasion d’enfin finir tous les morceaux commencés qui traînent sur des disques durs. Mais on sait tous qu’on arrivera encore à se trouver des excuses pour ne pas le faire.

Quelle est la meilleure personne avec laquelle être confiné·e? Et la pire? 

La meilleure, son chat. La pire, des enfants. Je ne pense pas avoir besoin d’expliquer pourquoi… Certains doivent pas mal regretter, en ce moment. ‘Augustin, tu arrêtes d’embêter Corentine tout de suite…’ Quel enfer.

Qui va faire la meilleure affaire du confinement, économiquement parlant? 

Les reptiliens.

Tout le monde parle des choses folles et fun qu’il ou elle va faire quand ce sera terminé, mais pour toi en réalité, ce sera quoi? 

Courir.

À ton avis, à la fin, tu auras grossi ou maigri? 

Maigri. J’ai la flemme de me faire à manger.

À ton avis, à la fin (encore), il y aura plus d’enfants en route ou de divorces? 

Les enfants menant souvent au divorce, je dirais donc plus de divorces. J’ai une vision à long terme.

Vu tout ce qui s’est déjà passé en 2020 alors que nous ne sommes qu’en mars, qu’est-ce qu’on va avoir à Noël?

Des fêtes de famille avec moins de monde.

Écouter: Klub des Loosers – Vanité (Ombrage éditions/ IDOL/ [PIAS])

Par Maxime Chamoux