PUBLI-RÉDACTIONNEL

“Plus nous sommes fiers de notre maison, plus nous sommes heureux”

Cet article n'est pas issu du magazine Society.
Il est exclusivement réservé à society-magazine.fr.
Avec sa nouvelle marque GoodHome, Kingfisher souhaite révolutionner l’amélioration de la maison. Sa recette : des produits design, de qualité et à des prix abordables. Pour mieux comprendre le lien émotionnel que les gens entretiennent avec leur maison, l’entreprise a collaboré avec l’Institut de recherche sur le bonheur. Meik Wiking, son président, fait le point.

Qu’est-ce qui vous a amené à collaborer avec Kingfisher ?

Nous n’avions pas encore observé l’influence de la maison sur le bonheur d’un individu. Parmi les éléments d’un foyer, qu’est-ce qui nous rend heureux ? Nous avons donc posé la question à plus de 13 000 personnes venant de dix pays européens. Notre objectif était de présenter de nouveaux résultats pour tous ceux qui souhaitent améliorer leur qualité de vie, mais aussi pour les chercheurs qui travaillent sur le bonheur de manière générale. Car c’est une quête sans fin… Et jusqu’à présent, nous avions plutôt observé le bonheur à travers la situation professionnelle, sentimentale ou sociale.

Et pourtant, le bonheur est majoritairement lié à notre ‘chez-soi’…

Tout à fait, notre maison participe à 15% de notre bonheur global. C’est presque trois fois plus que ce que l’on gagne (6%), et cinq fois plus que notre statut professionnel (3%) ! L’une des raisons est qu’un foyer répond à des besoins humains fondamentaux, comme celui d’avoir un toit ou le besoin de chaleur… Ensuite, chacun crée un lien émotionnel très fort avec sa maison car elle représente un espace où baisser la garde, se relaxer et se sentir en sécurité. Et c’est aussi un lieu où nous pouvons exprimer notre personnalité en toute liberté. 

En quoi notre maison reflète notre personnalité ?

Premièrement, nous affichons notre style, nos goûts, à travers le mobilier et les couleurs des murs, etc. De plus, inconsciemment, nous indiquons le contexte social dans lequel nous évoluons. Mais surtout, notre maison est le lieu où nous donnons vie à notre passé, notre présent et notre avenir. Que ce soit à travers des photos, des objets de déco ou des souvenirs rapportés de voyage… À l’inverse, si une personne se sent mal, il est assez courant de constater plus de laisser-aller dans l’entretien.

Comment savoir si l’on est heureux chez soi ?

Pour mesurer notre degré de satisfaction, nous avons relevé cinq sentiments : la fierté, le confort, l’identité, la sécurité et le contrôle. La fierté est de loin le sentiment le plus important tandis que le confort arrive en deuxième position. Nous avons également remarqué qu’un accès direct à la nature influence fortement notre bonheur et notre bien-être. Que ce soit un jardin, un champ, un parc communal ou un balcon.

Y a-t-il des pièces qui retiennent particulièrement notre attention ?

La cuisine et la salle de bains ! C’est probablement dû au fait que nous passons beaucoup de temps dans ces deux pièces. La cuisine est l’endroit où nous préparons le repas mais aussi où nous aimons nous réunir et discuter avec nos proches. Surtout aujourd’hui, avec la tendance des cuisines ouvertes sur la salle à manger ou le salon.

Étonnamment, notre sentiment de bonheur dans notre foyer se renforce après 50 ans. Comment l’expliquez-vous ?

C’est essentiellement lié à la stabilité. La plupart des quinquagénaires ont atteint une grande majorité de leurs objectifs. Nous avons ce que nous souhaitions dans la vie, à savoir des enfants, la maison de nos rêves et une situation financière relativement stable et correcte. De plus, à cet âge-là, nous sommes plus susceptibles de vouloir nous poser. Le fait d’envisager sérieusement de passer le restant de ses jours dans un lieu spécifique signifie aussi que nous sommes plus enclins à y consacrer du temps et de l’énergie. Sans surprise, donc, après 50 ans, nous observons une augmentation des travaux de rénovation.

Et pour ceux qui considèrent l’amélioration de la maison comme stressante ?

GoodHome est la solution ! La nouvelle marque de Kingfisher se déploie progressivement en ligne et dans ses points de vente français, Castorama et Brico Dépôt. Les Français vont découvrir différents produits issus entre autres de l’univers de la peinture et de la salle de bains. Grâce à des solutions innovantes et de nouveaux concepts de magasin, à commencer par un format express –mêlant expérience d’achat digitale et conseils d’experts –, GoodHome rend l’amélioration de la maison simple et accessible à tous. Ainsi, tous ressentiront ce fameux sentiment de fierté. Et plus nous sommes fiers de notre maison, plus nous sommes heureux.

Par Ana Boyrie